DON BOSCO. La CFDT a appelé à un débrayage reconductible le 7 novembre

Publié le 23/11/2017 à 17H06
La CFDT a appelé l’ensemble des salariés de l’association Don Bosco à un débrayage, avec la CGT et Solidaires, le mardi 7 novembre. La CFDT réclame le maintien des congés trimestriels, dans le secteur adultes handicapés. Ceux-ci sont supprimés du fait de la dénonciation, par la direction, de l’accord de réduction du temps de travail.

Depuis plusieurs années, lors des Négociations annuelles obligatoires (NAO) la CFDT demandait de revaloriser les bas salaires. Elle pesait notamment pour requalifier les agents de service intérieur en ouvriers qualifiés, en argumentant sur les évolutions du métier au fil des ans. La CFDT a essuyé un refus systématique tous les ans.

Pour se dégager des marges de manœuvre, la direction a décidé de dénoncer l’accord de Réduction du temps de travail (RTT) de 2005 qui a entériné le passage de 32h à 35h hebdomadaires.

L’accord de 2005 avait la particularité de maintenir les congés trimestriels pour les personnels travaillant dans le secteur adultes handicapés (annexe 10). Ce choix des négociateurs et de l’association était de maintenir cet « avantage » aux personnels travaillant sur des métiers éprouvants physiquement et psychiquement. La convention collective les avait supprimés en 1986.

Par la dénonciation de l’accord RTT, la direction récupère les congés trimestriels. Elle argumente en annonçant qu’une partie des gains sera affectée pour la revalorisation des bas salaires et une autre au développement de l’association. « Cela revient à dire que ce sont les salariés qui financent leur outil de travail », inacceptable pour la CFDT !

La dénonciation de l’accord est intervenue au mois de juillet, il y a 18 mois pour négocier et aboutir à un nouvel accord. Pour la CFDT, il n’est pas question de rester dans une posture où il s’agirait de négocier une moindre perte. La mobilisation importante des personnels a été un succès et a permis de soutenir la délégation qui a été reçue par la direction.

Un accord de méthode a pu être signé, il ne présage pas pour autant du résultat final.