ELECTIONS TPE : un enjeu pour toute la CFDT

Publié le 10/06/2016 à 12H15
Du 28 novembre au 12 décembre 2016, seront organisées les élections des représentants du personnel des très petites entreprises. Mais pour la CFDT le compte à rebours commence dès le 22 juin.

Le mercredi 22 juin marquera le lancement officiel de la campagne TPE par la région Bretagne à Rennes. Au programme de cette journée en présence d’intervenants de la confédération, une formation sous forme de micro module avec comme thème comment faire de chaque rencontre avec un salarié une opportunité pour proposer l’adhésion ? L’après-midi, un temps d’échanges avec la secrétaire nationale Marie-Andrée Seguin est proposé sur les enjeux de la campagne TPE et l’actualité revendicative.

L’objectif de l’URI est de rester la première organisation syndicale en Bretagne et de conforter cette place.

En Ille-et-Vilaine, l’organisation a constitué un groupe de projet chargé de la mise en œuvre de la campagne en définissant un calendrier d’actions, en tenant compte des priorités des syndicats, les moyens à mobiliser. Ce groupe est composé de l’interpro l’UD 35 (UP Ul) et de quelques syndicats (S3C, Santé sociaux, Services, Banques et assurances…) rejoints par le CODD.

Les actions de proximité et saisonniers prévues de mai à novembre répondent aux objectifs fixés, à savoir :

  • Contribuer à présenter des candidats sur la liste régionale,
  • Développer la CFDT en proposant l’adhésion aux salariés des TPE.
  • Renforcer notre représentativité en doublant le nombre de voix CFDT et augmenter le taux de participation au vote.
  • Mieux faire connaître la CFDT dans les entreprises en allant la rencontre des salariés pour échanger avec eux sur leurs préoccupations. Les informer des droits acquis à travers les négociations à laquelle la CFDT à participer depuis 2012.

Pour mener la campagne les militants bénéficieront des moyens et d’outils de communication mis à disposition par l’URI et l’UD, mutualisés avec les syndicats pour diffuser au plus près des équipes, des entreprises, des adhérents.

2016 est une année électorale. Pour la deuxième fois après   2012, les salariés travaillant dans les très petites entreprises soit 4,7 millions de salariés seront appelés à voter pour l’Organisation syndicale de leur choix.

Ce scrutin servira à mesurer l’audience des syndicats et déterminera ainsi leur représentativité. Il servira également à établir pour la première fois la composition des futures commissions paritaires régionales. Le vote se déroulera du 28 novembre au 12 décembre, les résultats sont attendus pour le 22 décembre.