Effervescence 2013, le renouvellement en marche

Publié le 15/09/2013 à 17H50 (mis à jour le 06/01/2014 à 17H37)
Retours sur la participation de jeunes militants bretons au rassemblement national  « effervescence 2013 »

Notre société donne l’impression de ne pas avancer mais elle évolue à petits pas, d’année en année, comme par exemple au sujet des retraites. Il en va de même pour le renouvellement générationnel. Nous sommes confrontés à de nombreux départs que nous peinons à remplacer, souvent par manque d’anticipation collective. Certes des salariés doivent s’engager syndicalement mais nous devons également les inciter, leur donner confiance en notre syndicalisme.

La deuxième nécessité est d’organiser des collectifs à tous les niveaux de l’organisation : sections, syndicats, structures interpro.

La troisième responsabilité, peu travaillée, est de se doter de moyens pour gérer le parcours des militants.

Pour cela il faut que chaque structure assume sa part de responsabilité et il est nécessaire de se coordonner.

Pendant la mise en route du projet régional visant à favoriser la gestion de la ressource militante, la Confédération impulse déjà un dispositif de formation de jeunes militant-e-s et, pour la troisième année consécutive, le rassemblement « Effervescences » a été organisé à Bierville.

Retour vers le futur

Cette année, l’histoire et l’avenir étaient d’actualité pour ce temps de formation.

A Bierville, lieu d’histoire, 130 jeunes militant-e-s (moins de 35 ans) de toutes les régions, de tous les champs professionnels se sont replongés dans l’histoire de la CFDT, au travers d’extraits de résolutions de congrès confédéraux passés.

Plusieurs sujets de résolutions de congrès de 1967 à 1998 ont été proposés aux débats et amendements des groupes, présentés à tous ensuite.

Les extraits de résolutions retenus portaient sur :

  • Création de la section,
  • Négociation, rapport de force,
  • L’autogestion,
  • L’économie de marche,
  • L’intérêt général,
  • Autonomie et politique.

Par la suite, ces propositions d’amendements rétrospectifs ont été mises en perspectives avec les débats et amendements de l’époque.

Perspectives et enjeux d’aujourd’hui

Ce rassemblement a été également l’occasion de débattre d’enjeux de la construction du syndicalisme et de la politique en France et en Europe avec Gaby Bonnand et Michel Rocard. Et bien sûr, au travers de l’actualité revendicative, de l’avenir du syndicalisme avec Laurent Berger.

Plusieurs ateliers-débats, animés par des secrétaires confédéraux, ont également évoqué des sujets spécifiques :

  • Enjeux territoriaux,
  • Solidarité internationale,
  • Nouveaux modèles de développement,
  • Dialogue social en entreprise,
  • Europe,
  • Relations intersyndicales.

En vue du congrès confédéral de Marseille en 2014 et de l’année des 50 ans de la CFDT, les militants ont pu se projeter dans les futurs débats de l’organisation. Ils ont étudié, amendé et débattu un « avant projet de résolution » concocté pour l’occasion sur des thèmes portés par la CFDT :

  • L’avenir de l’Europe
  • Le dialogue social et le rapport au politique
  • La compétence militante
  • Notre modèle économique et social
  • La représentativité
  • Le rôle de l’Etat et des Régions
  • La solidarité internationale

C’est par ce type d’actions – rassemblement/formation - partagées, relayées et multipliées, que nous agirons pour préparer nos militants-es de demain tout en impliquant nos militants-es d’aujourd’hui. Parce que demain se prépare aujourd’hui, nous devons donner envie aux jeunes salariés-es de participer aux projets CFDT et accueillir et former les nouveaux militants-es jeunes et moins jeunes.

Effervescence marquera une pause en 2014 pour cause de congrès confédéral et reprendra ensuite.

Cependant le congrès sera marqué par la présence de 500 jeunes dont des militants-es bretons que nous avons à identifier et inciter à participer dès aujourd’hui.

Brendan Yvet