Effervescence 2013

Publié le 15/09/2013 à 17H45 (mis à jour le 06/01/2014 à 17H42)
L’événement, vécu par Damien Gros, élu à IKEA (Pacé) et Jean-Pascal Cupif, élu à la CAF (Rennes)

Quelles sont tes impressions générales sur ce rassemblement ?

D G : Ma toute première impression était qu'il y avait beaucoup de jeunes, ensuite c’est qu’une bonne partie de ces jeunes se connaissaient bien entre eux.

L'organisation était au top aussi, on se sent bien entouré, surtout pour les personnes comme moi qui sont nouvelles. Je ressentais l’expérience de la CFDT et des organisateurs, à encadrer un bon groupe d’une centaine de personnes sur plusieurs jours pour que tout se passe bien.

C'est un très bon rassemblement que tout le monde a apprécié, car nous avons appris beaucoup de choses.

Je ne pensais pas qu'un syndicat pouvait faire autant de choses, je ne connaissais que des actions liées au monde du travail (de l’entreprise), et non celui engagé à l’international, ou encore que la CFDT pouvait accompagner les travailleurs migrants...

L’ambiance tout au long de ce rassemblement était géniale. Toute la journée, de beaux moments se succédaient, entre les échanges (avec les personnes « extérieures » à la Bretagne) sur leur parcours, les débats en sous groupe et les surprises chaque soir. Tout cela donne envie de revenir les années suivantes.

JP C : Très bonne impression générale, très bien accueilli par l'équipe encadrante. Le lieu est, il faut dire, bien adapté pour ce genre d'évènement. Être en vase clos durant 4 jours permet une vraie immersion. Les rencontres, les échanges, la communication sont facilités autant par le côté travail de groupe que par les soirées plus festives. La rencontre avec des personnes de différents secteurs d'activité est réellement un plus pour l'ouverture d'esprit et la connaissance du monde professionnel qui nous entoure. La qualité des intervenants est également à signaler. Au final, une profonde envie d'y retourner.

Comment vois-tu le renouvellement générationnel et le rajeunissement à la CFDT ?

D G : Avec les échanges que j’ai pu avoir avec d’autres jeunes, je me dis que la CFDT n'est pas prête de s'arrêter.

Me sentir bien encadré, pour savoir quelle direction prendre, me pousse à continuer à bouger et faire avancer la CFDT.

Le monde change, les pensées, le gouvernement, la population aussi avec la technologie, pour que la CFDT puisse évoluer il faut une mixité générationnelle, il faut l’expérience de tous. Il ne faut pas oublier que les jeunes feront la CFDT de demain.

JP C :Le renouvellement générationnel est essentiel pour évoluer dans le temps, c'est très important. Le rassemblement permet de nombreux échanges entre jeunes et également entre jeunes et personnes plus expérimentées. Le renouvellement est de toute façon vital pour la continuité, il ne doit pas cependant devenir du jeunisme à outrance. La jeunesse apporte de la modernité et du dynamisme, mais l'expérience apporte la réflexion et tempère la précipitation. En définitif, je pense que la CFDT doit être à l'image de la société, c'est à dire qu'elle doit inclure dans les mêmes proportions toutes les classes d'âge sans en privilégier une plutôt qu'une autre. Une raison simple, être toujours en adéquation avec les problèmes de chacun, quel que soit son âge. Il faut donner une place importante à « l'échange générationnel » c'est à dire favoriser à chaque moment la rencontre et le partage des idées entres les générations.

Comment as-tu vécu les débats/questions avec Laurent Berger, Michel Rocard et Gaby Bonnand ?

D G : HOUWA ! Ce sont de grands « MONSIEURS », ils nous ont donnés beaucoup d'informations, (je n’ai pas pu tout retenir) mais cela fait plaisir de rencontrer des personnes aussi importantes. De pouvoir connaitre « la pensée » de la CFDT dans les années passées m’a permis de mieux comprendre les actions qui ont été menées et d’en apprendre beaucoup d'autres.

L'avenir nous appartient !

JP C : J'ai particulièrement apprécié les débats, leurs qualités. Le simple fait que le secrétaire général Laurent BERGER se déplace personnellement au contact des jeunes, dans un réel esprit de rencontre, d'échange et de manière naturelle, atteste de l'état d'esprit qui imprègne la Cfdt, et dans lequel je me retrouve.

Un plus pour la rencontre avec Michel ROCARD. Une personnalité et une vie hors norme. Rencontrer des personnalités qui font et ont fait l'histoire est quelque chose d'assez exceptionnel.