La charte label social transports est signée !

Publié le 06/11/2015

A l'initiative du syndicat CFDT Transports de Bretagne, un long travail de dialogue social vient d'aboutir à la signature de la charte label social. La CFDT Bretagne est également impliquée dans ce dispositif, notamment sur le volet formation.

Dans son intervention, Stéphane Bourgeon, secrétaire général adjoint du syndicat, présente la démarche et les perspectives de cette charte. 

Intervention deSTEPHANE BOURGEON

Lors de la signature de la CHARTE GENERALE DU LABEL SOCIAL TRANSPORT

le 3 novembre 2015 à Rennes

Depuis la fin de l’année 2012, la situation économique et sociale dans les transports en Bretagne nous a poussés à rechercher plus de pertinence aux règles existantes sur la sécurisation des parcours professionnels qui, en amont, serait susceptible de prévenir les situations de pertes d’emplois.

C’est ainsi qu’est venue l’idée pour la CFDT de la Charte qualité « Label social ». LOGO CHARTE LABEL SOCIAL TRANSPORT

Une des idées principales était de moraliser les appels d’offre qui ont tendance à favoriser le moins-disant en ne prenant pas en compte tous les aspects sociaux.

La Charte générale a été proposée aux partenaires sociaux, (représentants des entreprises et des salariés), à la Région Bretagne, aux Services de l’Etat, aux 0rganismes de formation professionnelle et à la protection sociale dédiée aux Transports.

Des dispositifs particuliers seront également proposés à la signature sous 12 mois tenant compte des spécificités  de chacun des secteurs suivants : transports marchandises, logistique, voyageurs, activités du déchet, convoyage de fonds et ambulances.

Cette Charte vise à offrir les garanties suivantes : la qualité du travail et le respect des règles, la compétence des personnels, le respect de l’emploi et du choix du salarié, la protection des salariés.

Les objectifs affichés sont d’établir un dialogue social de qualité, anticiper les évolutions, améliorer les conditions de travail, mettre en place une démarche GPEC, valoriser les métiers du transport, éviter le dumping social et économique, contrôler le respect des réglementations et améliorer la protection sociale des salariés notamment par une information de qualité. 

C’est un véritable outil de régulation susceptible de favoriser un socle social identique à tous les opérateurs.

Cette charte implique pour l’entreprise qui y adhérera de respecter les bonnes pratiques des règles de sécurité liées à l’entretien du véhicule. Elle prévoit un engagement sur le respect des dispositions réglementaires (temps de travail, salaires, conventions collectives, lutte contre la fraude, la concurrence déloyale, etc.). L’entreprise devra renforcer le dialogue social en mettant en place les instances représentatives du personnel et des référents dans les petites entreprises de moins de 10 salariés. Le signataire de la Charte s’engage également à former les salariés afin qu’ils maitrisent les matériels et véhicules ainsi que les relations avec les usagers et les clients. 

Mais il n’a pas  suffit d’en imaginer le besoin et d’attendre que cela vienne. Il a fallu s’atteler à construire. Porter avec fermeté des revendications, mais aussi entendre ce qu’ont de légitime celles des autres et savoir proposer des équilibres fondés sur le courage de s’engager et la volonté de réussir.

C’est aussi cette démarche qui était portée par  l’ANI de janvier 2013 sur la sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels des salariés ainsi que la « charte bretonne de partenariat pour la qualité de l’emploi » signée en Bretagne en septembre 2008  par l’ensemble des partenaires sociaux et les élus en charge de la Région.

Le syndicat CFDT Transports Bretagne remercie les services de l’Etat et de la Région qui à travers la conférence sociale bretonne ont boosté le projet ainsi que  toutes celles et tous ceux qui ont apporté leur pierre à la construction de ce label social.

Pour faire face aux conflits sociaux, pour être capables de prendre l’initiative, pour construire l’avenir et non le subir, nos partenariats avec la FNTR, la FNTV, l’AFT et la CARCEPT PREV ont su s’adapter, résister et conclure. C’est sur l’ensemble de ces éléments que revient la réussite de ce dossier.

Ce 3 novembre, nous avons également la présentation du  premier projet de logo pour identifier ce label. Avec ses allures d’As du Volant, nous ne pouvons qu’espérer que notre charte intéressera d’autres Partenaires Sociaux, saura inspirer le paritarisme national et sera source d’autres pistes notamment sur le handicap et les aides dégressives sur la reconversion.

Au final, que notre Label effectuera son « mille bornes » et saura rentrer au parking en toute sécurité.

SIGNATURE CHARTE LABEL TRANSPORT 2