Une rentrée studieuse et dynamique pour la CFDT Bretagne à Plestin les Grèves

Publié le 02/09/2014 à 17H22
Sur le site de Kerallic à Plestin les Grèves, la CFDT Bretagne réunissait les 28 et 29 aout sa première université syndicale d’été. Avant, dans de prochains articles, de vous faire partager le contenu précis de ces deux journées, voici un premier retour sur cet événement, écrit et visuel grâce aux photos de Patricia Escalier.

Bretagne : vers un  nouveau mode de développement

Tel était le titre de ces journées de réflexion et d’échanges, en prise avec la réalité vécue par les équipes CFDT sur le terrain, auxquelles participaient quelques 140 militants de l'interprofessionnel et des divers champs professionnels.

Premier débat : Les mutations de l’économie en cours, ses effets en Bretagne. M. Sourdat, du service économique du Conseil Régional et Marc Andro, du cabinet Syndex ont apporté leurs avis d’experts. Ensuite Yvan Ricordeau, secrétaire national de la CFDT et André Le Gars, secrétaire régional de la CFDT prolongeaient le mot d’introduction d’Isabelle Doctrinal, secrétaire régionale de la CFDT autour des perspectives que propose la CFDT avant que les intervenants ne débattent avec la salle.

L’après midi, en prolongement de cette table ronde inaugurale, chacun des sessionnaires a pu participer à deux des six ateliers puisqu’ils étaient proposés deux fois pour  une 1 h 30. Ces ateliers étaient organisés autour d’intervenants :

  • Les expérimentations territoriales développement et sécurisation des parcours avec Jean Pierre Aubert chargé de mission sur les expérimentations territoriales auprès du 1er ministre.
  • Le dialogue social dans les filières avec Jean Paul Simier, économiste de Bretagne Développement Innovation
  • L’évaluation de l’impact des aides publiques aux entreprises avec Marc Andro du cabinet Syndex
  • Mesures d’urgence et transitions professionnelles avec Katell Lefeuvre du cabinet Catalys
  • Actions publique et territoires avec Jacques Uguen et Patrick Jagaille, membres du CESER (Conseil Economique Social Environnemental de Région).
  • Services au public et proximité, accessibilité avec Bernard Dubois et Annyvonne Erhel, anciens membres du CESER.

Le lendemain matin, les courtes restitutions de ces travaux ne pouvaient retranscrire totalement la richesse des échanges menés, mais elles permettaient d’aborder la phase suivante en réinvestissant ces réflexions dans les débats proposés autour d’expériences vécues.

Là encore, les participants pouvaient bénéficier de deux témoignages parmi :

  • Le pacte lorrain : une expérience de dialogue social régional avec Alain Gatti, secrétaire général de la CFDT Lorraine
  • St Nazaire et la construction navale avec Christophe Morel, délégué syndical CFDT de STX ST Nazaire
  • Les CV de site et la mise en valeur des compétences collectives avec Laurent Guittard, du cabinet Syndex 
  • L’expérience de développement de la sécurisation des parcours dans l’agro alimentaire en Bretagne avec Nadine Le Boedec et Jean Luc Guillart, chargés de mission SPP-Agro
  • Le dialogue social dans les communautés hospitalières de territoire avec Claudine Galeron, secrétaire régionale Santé Sociaux CFDT Bretagne
  • Le label social transports Bretagne avec Stéphane Bourgeon, secrétaire général adjoint CFDT Transports Bretagne

Vendredi après midi, retour en débat plénier avec une première intervention du sociologue Romain Pasquier qui mettait en perspective la situation actuelle avec l’histoire politique et sociale récente de la Bretagne puis participait à une table ronde avec Gilles Huet d’ « Eaux et Rivières »,  Malo Bouessel du  Bourg de « Produit en Bretagne », Thierry Burlot, conseiller régional, Jean Pierre Aubert, chargé de mission auprès du 1er ministre, Isabelle Martin de la confédération CFDT et Louis Baron, secrétaire général de la CFDT Bretagne.

Programme très chargé donc mais vécu avec autant de convivialité que de sérieux, autant de plaisir des rencontres que d’implication dans la réflexion collective.

Une rentrée studieuse dont vous retrouverez prochainement des éléments plus complets sur cette rubrique.

Pour reprendre le mot d'un intervenant, pendant 2 jours, Plestin les Grèves était devenu Plestin la réforme !