A Quimper la justice donne pour la 3ème fois raison aux précaires défendus par le Sgen-CFDT

Publié le 04/12/2014 à 12H09
La Justice donne une nouvelle fois raison aux AVS/EVS défendus par le Sgen-CFDT Bretagne

Le Conseil des Prud'hommes de Quimper a requalifié jeudi 03 décembre 2014, les Contrats aidés de 15 salariés AVS/EVS en Contrats de travail à Durée Indéterminée (CDI).

C'est le Lycée public Yves Thépot (Quimper) et le collège public Max Jacob (Quimper), employeurs des 15 AVS/EVS par délégation du rectorat, qui ont été condamnés pour avoir manqué à leurs obligations de formation et d'accompagnement.

Depuis 2012, 38 salariés EVS-AVS étaient engagés dans une action juridique collective impulsée par le Sgen-CFDT Bretagne auprès des tribunaux prud'homaux de Quimper, Rennes et Saint-Malo.

Après les succès de Saint Malo (5/09/2013) et de Rennes (23/01/2014), celui de Quimper s'inscrit une nouvelle fois dans une démarche exemplaire de solidarité et permet à ces salariés de se voir reconnaître leurs droits et leur dignité professionnelle bafoués par l'Education nationale.

Il s'accompagne en outre d'indemnités réparatrices à verser immédiatement par les employeurs par délégation du rectorat que sont le lycée Yves Thépot et le collège Max Jacob de Quimper.

L'objectif pour la CFDT était et demeure de permettre à ces personnels au statut précaire d'accéder à la formation et de professionnaliser leur métier.