Conférence sociale du 18 février, passer aux actes !

Publié le 27/02/2014 à 15H35
Première étape de concrétisation du Pacte d’Avenir, cette conférence sociale a permis à la CFDT de préciser ses exigences, mais aussi d’obtenir quelques décisions.

Certaines constituent un début d’agenda social :

Des groupes de travail dans l’optique de parvenir à un accord seront mis en place :

  • sur les contreparties sociales à partir du bilan fait par la commission de suivi de la charte régionale sur la qualité de l’emploi puis actualisation.
  • sur les simplifications (à la demande du MEDEF)
  • sur la formation professionnelle avec comme objectif de mutualiser les dispositifs régionaux et Etat et d’anticiper les déclinaisons des accords.
  • sur l’extension des mesures d’urgence en dehors du périmètre de la seule entreprise GAD

Le pilotage des groupes de travail sera assumé par le Conseil Régional assisté d’un bureau restreint. Il reste à définir le calendrier et le cahier des charges de chaque groupe de travail.

Les plateformes territoriales

Il s’agit de traiter des questions d’emploi par un dialogue social engagé par l’ensemble des acteurs au niveau du territoire et pas seulement par filière professionnelle.

  • pour Morlaix, la décision est prise par l’Etat qui engagera lui-même la démarche. Ce ne sera donc pas une expérimentation comme nous le souhaitions.
  • Il reste à se mettre d’accord sur deux zones d’emplois de la région pour expérimenter. Plusieurs exemples sont cités : Loudéac Pontivy, Pays de Quimper- Cornouaille, Rennes-Redon, Fougères, …
  • pas de date fixée.

Le dialogue social dans l’agro alimentaire

La création de l’instance paritaire spécifique est validée. L’Etat et la Région se sont engagés à ce que leurs services viennent en appui en cas de besoin. Il s’agit d’arriver rapidement à des actions concrètes et la volonté en a été réaffirmée.

Pour la CFDT Bretagne, l’enjeu principal est de déboucher rapidement sur des décisions concrètes. C’est pour cela qu’elle a insisté fortement sur la méthode de travail et les propositions contenues dans sa contribution sur la mise en œuvre du Pacte d’Avenir.