A l’ouest, quand le travail fait mal, la CFDT mène l’enquête

Publié le 06/01/2014

A Vitré, les salariés affectés par des rythmes de travail devenus incohérents laissent de grosses gouttes de sueur dans les produits lactés.

A Landerneau, chez les frères Mac Kadyou, les électriciens pètent les plombs.

Landivisiau, les briques tombent dans la poche du commerçant, et le cas échéant sur la tête des besogneux.

Dans le Landerneau de la compagnie d’assurance, Mac Lean* (management) ne garantit plus la santé de ses salariés…

Le Far Ouest aurait-il perdu le nord ? Qu’est ce qui fait si mal aux articulations, qu’est-ce qui fait exploser les tensiomètres, qu’est-ce qui fait entrer le blues dans une contrée plus encline aux gavottes et autres ridées ?

Le travail, fait mal, parfois très mal. C’est pourquoi, en Bretagne, nombre d’équipes CFDT se sont mises à enquêter sur le travail. Envie de comprendre ce qui se passe dans l’entreprise, besoin de connaître les préoccupations des salariés avant une élection, de donner du grain à moudre à des IRP un peu en léthargie ou nouvellement constituées, besoin de se faire connaître comme délégués, autant de raisons qui ont poussé ces équipes à réagir en allant à la rencontre des salariés de leur entreprise. Au bout de la démarche : des revendications CFDT partagées par les salariés contents que des militants CFDT viennent à leur rencontre, s’intéressent à leur travail, et des salariés qui veulent nous rejoindre.

 

Une pratique qui pousse à l’action

L’enquête ouvre un regard neuf sur ce que disent, pensent les salariés dans l’entreprise. La proximité générée au moment de l’enquête et lors de sa restitution permet des rencontres avec des salariés qui ont envie d’adhérer. Les résultats et les hypothèses émises par les équipes créent un rapport de force indéniable face à l’employeur pour faire avancer nos revendications sur la prévention des risques professionnels, les conditions de travail, les parcours professionnels, la rémunération et le respect des individus. Ils poussent à l’action. Pour mener à bien ces enquêtes, la CFDT Bretagne, appuie les équipes qui le demandent, pour construire la démarche, le questionnaire, son traitement, la restitution aux salariés et la feuille de route revendicative de l’équipe CFDT. L’appui peut aussi aller au-delà dans une démarche d’accompagnement de l’équipe sur un projet d’amélioration des conditions de travail et des parcours professionnels si elle le souhaite.

Alors si vous aussi, dans votre entreprise, vous sentez le besoin de prendre le pouls du travail, l’équipe des militants ressources travail bretons est prête à vous aider.

 

N’hésitez pas à nous contacter :

bretagne@bretagne.cfdt.fr

tél. 02 99 86 34 20

ANDRÉ LE GARS