Agriculture, Enseignement... le gouvernement doit fixer un cap clair !

Publié le 06/02/2024

Retrouvez l’édito de Jean-Marc Thépaut, secrétaire régional de la CFDT Bretagne. Une actualité revendicative de ce début d’année marquée par le mouvement des agriculteurs, mais aussi par la mobilisation du monde enseignant en réaction à la réforme du choc des savoirs. Dans le même temps, la CFDT Bretagne monte en puissance dans la sensibilisation à la transition écologique juste. Trois sujets qui dépassent de loin la sphère professionnelle pour devenir des sujets de société.

Colère dans l'agriculture : un appel pour un cap clair et une politique cohérente 

L'agriculture, l’un des piliers de l'économie en Bretagne, traverse une nouvelle crise. Les agriculteurs et salariés agricoles font face à des défis multiples, allant des dérèglements climatiques au contexte géopolitique. Le monde agricole n’échappe pas à cette nécessité de se transformer et de s’adapter pour garantir une agriculture durable et attractive. 

Pour cela, le gouvernement doit fixer un cap clair : produire une alimentation saine et durable accessible à tous. La CFDT appelle à une politique cohérente pour accompagner la transition par des moyens en termes de formation, d’orientation, de renouvellement des actifs, d’aide à la décision et aux démarches administratives pour une agriculture durable.  

Les gouvernements et les consommateurs ont également un rôle à jouer en encourageant des pratiques agricoles respectueuses de l'environnement et en soutenant les agriculteurs locaux.  La CFDT revendique aussi une répartition de la valeur plus juste tout au long de la chaine de production et de distribution. Cela passe notamment par le renforcement de la Loi EGALIM pour les négociations commerciales et la fixation de prix justes. 

La CFDT est convaincue que les clés de la réussite passent par un dialogue social éclairé, une cohérence des politiques publiques et une constance dans l’application des décisions.  

 

Grève dans l'Éducation : un cri de détresse ! 

La grève des personnels de l’Éducation nationale met en lumière les difficultés auxquels font face les enseignants et le système éducatif dans son ensemble. La forte mobilisation contre la réforme du “Choc des Savoirs” reflète un malaise profond qui risque d'avoir des conséquences durables sur la qualité de l'enseignement dispensée et l’attractivité du métier.  

Cette réforme symbolise un modèle d’École passéiste et conservateur qui va à l’encontre de l’intérêt des élèves et des personnels. Cet ensemble de mesures est une remise en cause de la liberté professionnelle des enseignants et va poser les bases d’une École du tri social à l’image des groupes de niveau au collège. 

Investir dans l'éducation, c’est investir dans l'avenir. Les gouvernements doivent reconnaître l'importance cruciale des enseignants et travailler à améliorer leurs conditions de travail et leur rémunération. Nos syndicats bretons SGEN et FEP se sont mobilisés le 1er février en intersyndicale sur les territoires pour défendre l’Ecole publique. D’autres actions sont à suivre ! 

Capture d’écran 2024-02-06 153837

Les Fresques du climat : la CFDT Bretagne sensibilise ses militants 

Face à l'urgence climatique et les transformations annoncées, la CFDT Bretagne a choisi de sensibiliser ses militants à la transition écologique lors d’une journée consacrée à une fresque du climat qui s’est tenue le 24 janvier à Saint-Brieuc. 

Près de 80 militants ont participé à des ateliers appelant à la prise de conscience de la nécessité d’agir concrètement dans et hors de l’entreprise. Ces fresques du climat nous incitent à adopter des comportements écoresponsables. 

Si les revendications sont différentes, ces sujets touchent l’ensemble de la société et dépassent largement les secteurs professionnels concernés. Le mouvement des agriculteurs nous invite aussi à repenser notre manière de consommer. C’est un sujet de souveraineté alimentaire. Le rôle de l’Éducation nationale est de permettre à notre jeunesse de prendre sa place dans la société. La présente réforme aura un impact significatif sur la société et les citoyens de demain. Enfin, le dérèglement climatique perturbera l’ensemble du monde de l’entreprise, avec des métiers qui doivent se transformer, mais des pratiques individuelles qui doivent aussi évoluer. 

La CFDT en tant qu’acteur, prendra toute sa part dans l’accompagnement de ces changements pour une société plus juste et résiliente.