COVID-19 : Cette période peut être une opportunité pour les salariés de se former, développer leurs compétences

Publié le 16/04/2020

Cette période où beaucoup de salariés se trouvent en activité partielle peut être une réelle opportunité pour se former.

Des dispositifs sont mis en place pour favoriser l’accès à la formation des salariés en activité partielle et inciter les entreprises à mettre à profit ce temps pour permettre aux salariés de développer leurs compétences.

Par ailleurs, le groupe Evolution, en charge du conseil en évolution professionnelle (CEP) des actifs sur la Bretagne, poursuit son activité et les conseillers sont disponibles pour accompagner les salariés dans leur projet.

Se former pendant l’activité partielle, une opportunité

Dans cette période marquée par la crise liée au COVID-19, beaucoup de salariés se retrouvent en activité partielle. Cette période peut être une opportunité pour les salariés de se former. Des dispositions spécifiques ont été prises par ordonnance, notamment une ordonnance publiée le 2 avril qui ouvre des portes sur la VAE (validation des acquis de l’expérience). Il est aussi toujours possible de se préparer à une formation par le CEP (conseil en évolution professionnelle), les conseillers du groupe Evolution étant toujours disponibles.

Les dispositions en matière de VAE (extrait Fil d’actus confédéral du 3 avril) :

Les OPCO (opérateurs de compétences) et les Transitions Pro (ex Fongecif) sont autorisés à financer, de manière forfaitaire, les parcours VAE depuis le positionnement jusqu’au jury, y compris l’accompagnement à la constitution des dossiers de recevabilité, dans la limite d’une prise en charge de 3 000 euros. A titre dérogatoire et pour réaliser cela, les OPCO pourront mobiliser les fonds de l’alternance ou les contributions complémentaires collectées, et les Transitions Pro les fonds destinés au Projet de Transition Professionnelle (PTP).

Pour la CFDT, cette mesure, qui vise à développer les démarches VAE, est très pertinente notamment dans la période de crise et en période de sortie de crise, où les salariés ne sont pas pleinement occupés par l’activité professionnelle dans certains secteurs. Une démarche VAE est une occasion pour les salariés de faire le point et de capitaliser leurs acquis, d’acquérir une certification professionnelle et pourquoi pas de contribuer à leur évolution professionnelle.

Le renforcement du FNE (fonds national de l’emploi)-Formation

Déjà abordée par une ordonnance du 28 mars, une instruction du ministère du travail du 9 avril apporte des précisions. Ainsi, dans le cadre de la crise du Covid-19, le FNE-Formation est renforcé de manière temporaire afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle par la prise en charge des coûts pédagogiques (à hauteur de 100 %). Le public cible est élargi à l’ensemble des entreprises concernées par les conséquences de la crise.

Il s’agit d’inciter les entreprises à former leurs salariés en soutenant les démarches visant au développement des compétences.

Le Conseil en évolution professionnelle (CEP) :

Le CEP est l’un des deux piliers de la Loi « Liberté de Choisir son Avenir Professionnel », avec le CPF (Compte Personnel de Formation). « Il constitue un processus d’appui à tout actif pour faire le point sur sa situation professionnelle, et, le cas échéant, élaborer, formaliser et mettre en œuvre une stratégie visant l’évolution professionnelle».

En cette période, les conseillers CEP du groupe Evolution restent disponibles pour accompagner les salariés.

Pour vous informer sur le CEP, un numéro vert :  CEPet un site internet :  http://www.mon-cep.org/bretagne

Il est aussi important de se rapprocher de son OPCO de branche, certains ayant pu mettre en place des dispositifs facilitant l’accès à la formation dans cette période.