Actions communes CFDT/Podkrepa sur le détachement des travailleurs bulgares en France

Publié le 11/09/2015 à 13H57
Depuis 2013, la FGA CFDT, par le biais de l’EFFAT (Fédération Européenne des syndicats de l’alimentation, de l’agriculture et du Tourisme), a noué des relations avec la Fédération de l’Agriculture et de la forêt du Syndicat Podkrepa.

Une action en Bulgarie

En mars 2015, des représentants de la FGA CFDT se sont rendus en BULGARIE pour participer à une action commune d’information des salariés avec la Fédération de l’Agriculture du syndicat Podkrepa. Lors de la préparation de cette action, Podkrepa avait pris contact avec les maires de petites communes de l’est du pays (région de Shumen) dans le but d’organiser des réunions à l’intention de salariés Bulgares désirant se rendre en France.

Représentants CFDT et Podkrepa 1

 Les représentants de la CFDT et de Podkrepa lors d’une réunion d’information dans la région de Schumen.

  Ces réunions n’avaient qu’un seul but : informer

Environs 120 salariés ont ainsi été approchés. Anelia Ivanova, présidente de la fédération agricole de Podkrepa et Bruno Vannoni, secrétaire national de la FGA CFDT ont expliqué aux personnes présentes la directive européenne sur les travailleurs détachés et les spécificités de son application en France. Un document rédigé en langue bulgare, expliquant ces droits et donnant des numéros de téléphone de contact en France (Dirrecte, Mutualité sociale agricole, CFDT …) leur a été distribué à cette occasion.

Lors de cette visite, les deux syndicats ont également participés à des réunions de travail avec des représentants de la direction du travail Bulgare et de l’ambassade de France en Bulgarie. Une rencontre a eu lieu avec le vice-ministre du travail bulgare.

 Représentants CFDT et Podkrepa 2

Un public intéressé

Une action en Bretagne

Les 24 et 25 août dernier, c’était au tour des représentants de Podkrepa d’être reçus en Bretagne par leurs homologues de la CFDT. Les deux syndicats ont rencontré Mme Katya Bosser,  responsable du pôle « contrôle » de l’inspection du travail du Finistère , M. Bernard Simon, agriculteur, président de la Mutualité Sociale Agricole d’Armorique, et Mme Chantal Guittet, député Finistère, rapporteur du rapport parlementaire sur les travailleurs détachés. Grâce à la nouvelle loi Savary-Guittet, la CFDT a pu avoir connaissance par l’inspection du travail des volets 1 et 2 des déclarations d’emplois de travailleurs détachés adressé par les donneurs d’ordre à la Direccte. Ils ont ainsi pu rencontrer des travailleurs Bulgares, leur distribuer le document d’information en langue bulgare et échanger directement avec eux en toute confiance grâce à la présence des représentants de Podkrepa.

 Représentants CFDT et Podkrepa 3

Réunion de travail en Bretagne entre la CFDT, Podkrepa, l’inspection du travail et Chantal Guittet, député du Finistère

Lors d’une visite sur un lieu d’hébergement à Guingamp, ils ont rencontrés des salariés en grande difficulté, détachés en Bretagne par la société Vadi Job, et employé par l’entreprise Chéritel : absence de bulletin de paie, de contrat de travail, pas de moyens de communication pour donner des nouvelles à leurs proches, des retenus importantes sur les salaires, des loyers exorbitants… L’inspection du travail a immédiatement été prévenue, et un inspecteur du travail a pu rencontrer ces salariés en souffrance.

extrait document remis aux travailleurs bulgares

Extrait du document distribué aux travailleurs bulgares

La coopération CFDT/Podkrepa facilite les échanges d’information et permet d’entrer plus facilement en contact avec les travailleurs détachés pour mieux les aider.