lancement de la conférence régionale filière avicole

Publié le 04/12/2012 à 13H55
Intervention CFDT pour le lancement de la conférence régionale filière avicole du 24 septembre 2012 à Rennes
lancement de la conférence régionale filière avicole
lancement de la conférence régionale filière avicole
Intervention CFDT pour le lancement de la conférence régionale filière avicole du 24 septembre 2012 à Rennes

Pour la CFDT, la tenue de cette conférence régionale est positive.

Nous l’appelions de nos vœux depuis longtemps, nous l’avons revendiquée et soutenue auprès des pouvoirs publics comme de nombreux acteurs essentiels dont nous apprécions la présence, aujourd’hui. Nous en attendons un travail méthodique et approfondi.

Nous sommes bien conscients que les enjeux relatifs à l’avenir des filières agroalimentaires ne sont pas uniquement bretons, et la réflexion devra donc être coordonnée avec les démarches de même type qui doivent s’engager au niveau national sous l’égide du ministère de l’agriculture et de l’agroalimentaire.

Nous escomptons qu’une démarche similaire, pour les autres filières, notamment la filière porcine, s’engage très rapidement.

Sans occulter l’affaire Doux, il est nécessaire d’ouvrir le champ de la réflexion à l’ensemble
de la filière et des territoires qui en vivent.

La CFDT souhaite que cette conférence donne lieu à une véritable réflexion collective de tous les acteurs bretons de la filière avicole et permette de dégager des perspectives nouvelles.

Nous sommes convaincus qu’il est possible de mettre fin à la spirale négative qui conduit à un affaiblissement continu de la filière en Bretagne comme au plan national.

Depuis plus d’une dizaine d’années, nous vivons un cycle   ininterrompu de fermetures d’usines,  de  pertes d’emplois à tous les échelons de la filière avec, à chaque fois, leur cortège de difficultés humaines, économiques et sociales, pour les individus, comme pour les territoires dont l’ensemble du tissu est lourdement fragilisé.

Pourtant, nous estimons, comme probablement beaucoup d’entre vous, que le potentiel existe pour redonner des perspectives de développement à cette filière en Bretagne.

Nos ambitions pour cette conférence sont simples :

„«  Qu’elle  produise  des  propositions  concrètes  de  stratégies  de  reconquêtes  de marchés, d’innovation, de valeur ajoutée, de modernisation de l’ensemble des maillons de la filière, en intégrant positivement des objectifs de développement durable.

„«  Que  l’emploi  soit  en  permanence  présent  au  cœur  de  la  conférence.  Que  les évolutions soient pensées avec et pour  l’ensemble des salariés actuels de la filière.

„«  Que soient mis en place des dispositifs de développement des compétences et de sécurisations des parcours professionnels  s’appuyant sur un dialogue social structuré et pérenne avec les employeurs de la filière.

Cela nécessite donc :
-    Que tous les acteurs économiques, comme chacune des  parties prenantes de cette conférence s’engagent en étant conscients, qu’au-delà de la reconstruction d’une filière,     c’est  une  partie  de  l’avenir  économique  de  la  Bretagne  qui  se  joue aujourd’hui.
-    Que chacun accepte aussi de remettre en cause ses analyses et discours convenus qui
ont montré leurs limites, si on en juge par la situation actuelle.
-    Que le réalisme et l’imagination soient aux commandes de cette conférence pour qu’elle  débouche  sur  des  propositions  et  un  plan  d’action  concret,  efficace  et partagé.


Les acteurs socioéconomiques Bretons, avec le concours de l’Etat et des collectivités, en premier lieu, la Région, disposent de leviers pour agir ensemble avec des centres de décision économiques qui sont encore, pour une bonne part, régionaux ; ce qui est un atout majeur dont ne disposent malheureusement pas toutes les filières en crise, aujourd’hui, en BRETAGNE.
C’est une chance à saisir autant qu’une responsabilité supplémentaire.
La partie qui est engagée, sera difficile.
Nous la gagnerons si nous nous appuyons sur la capacité bretonne à jouer collectif.

 

 

 


2