Le premier Congrès régional de la CFDT Bretagne en tout numérique s'est tenu et a tenu toutes ses promesses !

Publié le 18/12/2020

C'est dans une ambiance conviviale malgré la distance que s'est déroulé le 15ème congrès de l'Union Régionale Bretagne ces 17 et 18 décembre 2020. 

Les semaines de confinement précédant le congrès et la crise sociale et économique avaient rendu difficile l’organisation des débats préparatoires aux travaux des syndicats sur ce projet. Cela n’a pas empêché le bureau régional de faire le pari que les semaines passées apporteraient un regard neuf, différent, sur le sens de l’action syndicale CFDT, rendant les futurs débats sur le projet 2020-2024 d’autant plus passionnants. 

Moment fort de notre organisation et de notre vie démocratique interne, le congrès a permis de faire un bilan du mandat avec les rapports d’activité et financiers présentés en ouverture de séancesuscitant de nombreuses interventions des syndicats. 

Le rapport d’activité de l'URI Bretagne 2016-2020 a été approuvé à 89,15%. 

Ce congrès aura également permis d’élire le nouveau bureau régional, composé de 23 femmes et 22 hommes, et de se tourner vers l’avenir en débattant du projet de résolution 2020-2024 défini autour de trois priorités : Développement, Proximité, Accompagnement. 

Les questions de biodiversité, transition énergétique, démocratie, télétravail, mais encore le développement et fracture numérique se sont invitées dans les débats amendements, les participants ayant réussi haut la main le défi du congrès 100% distanciel, 100% convivial ! 

Maintenir l’occasion de se retrouver, d’échanger, de débattre, de faire vivre notre démocratie interne, garante de notre cohérence et de notre vitalité revendicative, n’aurait pas pu se faire sans l’engagement sans faille des équipes logistiques et du bureau régional, qui se sont adaptés aux contraintes tardives imposées par un tel changement.  

Ce temps d’analyse collective, de prospective, de convivialité aussi, a su « rebooster » les militants présents, qui ont pu reprendre des forces afin de poursuivre la voie d’un syndicalisme dynamique, humaniste et universaliste, tourné vers l’avenir !