Temps de l'enfant dans les Côtes d'Armor, la CFDT veut réussir la rentrée 2014

Publié le 13/11/2013 à 10H54
Parce qu'il s'agit de respecter l'ensemble des temps de vie de l'enfant, la réforme dite des rythmes scolaires doit être menée par le dialogue et la coopération de l'ensemble des parents et des personnels concernés. C'est le sens de l'engagement de la CFDT et de ses différentes composantes professionnelles.

Saint Brieuc, le 18 octobre 2013

 Beaucoup de communes des Côtes d'Armor sont en train de construire leur projet éducatif territorial dont le retour à la semaine de 4,5 jours représente un élément essentiel. Pour nos syndicats CFDT (Sgen, Fep, Interco, et F3C), la construction de ces projets ne peut se faire sans associer les personnels concernés de leurs différents champs professionnels. L'expérience des communes ayant adopté les nouveaux rythmes scolaires montre qu'un dialogue approfondi est la condition pour aboutir à un projet cohérent.

Le 12 décembre le CDEN (Comité Départemental de l'Education Nationale) sera à nouveau réuni pour se consacrer au dossier « rythmes scolaires » il s’agira de valider les organisations retenues par les communes pour la rentrée 2014.

Nous appelons donc l'ensemble des acteurs à travailler ensemble pour faire avancer, par la négociation et le dialogue social, un projet éducatif global cohérent. Nous interpelons chaque maire pour qu’il engage tout au long du processus ce dialogue dans sa commune avec l’ensemble des professionnels concernés.

Le dialogue social doit permettre de garantir à la fois l'amélioration des conditions de travail des personnels et un respect de la cohérence des différents temps de l'enfant.