VILLE DE MORLAIX. La CFDT suspend le mouvement

Publié le 23/11/2017

Les agents de la ville de Morlaix ont participé à un débrayage, en intersyndicale, le 30 octobre pour obtenir des compensations face à la volonté de la collectivité de mettre en place les 1607 heures annuelles. Cette action et la négociation avec Madame le Maire aura permis d’obtenir une augmentation des régimes indemnitaires des catégories C et B, le maintien des jours de congés et d’ancienneté, le maintien des jours de RTT en fonction de l’organisation su travail.

 

C’est en 2016 que la collectivité a fait part de ses velléités de revenir sur la durée du travail annuelle à 1607 heures au lieu des 1540 heures instituées lors des négociations sur la réduction du temps de travail en 2001. Le rapport régional de la cour des comptes a renforcé cette volonté.

Une circulaire ministérielle, de mars 2017, a été publiée pour inciter les différentes collectivités à se mettre en conformité.

Sur Morlaix, les discussions ont débuté au mois d’octobre pour une application au 1er janvier 2018, laissant aux organisations syndicales le sentiment d’un passage en force.

Face à cette décision unilatérale de la collectivité, les organisations syndicales ont appelé les agents à se mobiliser et elles ont négocié des compensations. Elles ont obtenu :
• une augmentation du régime indemnitaire pour les catégories C et B,
• le maintien des jours d’ancienneté,
• 27 jours de conges,
• la conservation des jours RTT selon les scénarios proposés (3 scénarii sont possibles : 35h sans RTT, 37h avec 10 jours de RTT ou 39h avec 21 jours de RTT).

Les organisations de travail seront négociées par service à partir des scénarii envisagés. Les chefs de service transmettront les résultats à Madame le Maire qui les fera valider en Comité Technique.

La CFDT reste vigilante sur la suite de la mise en œuvre des changements d’horaires.