Les salariés des très petites entreprises (TPE) attendent des droits nouveaux !

Publié le 29/11/2013 à 15H53
Pour le savoir la CFDT leur a donné la parole. Elle est allée à leur rencontre une première fois fin 2011 début 2012 : occasion pour discuter, échanger avec les salariés et apprentis des très petites entreprises et réaliser des enquêtes pour connaitre leurs préoccupations. 15 zones d’emploi réparties de Dinan à Loudéac, Saint-Brieuc, Lamballe sans oublier Guingamp et Lannion ont été explorées. Que d’enseignements à tirer…

2000 enquêtes remises de main à la main ont favorisé l’échange verbal autour du quotidien des salariés de petites entreprises.

Pour beaucoup c’étaient le premier contact avec un syndicat.

Agréablement surpris par notre initiative, les salariés ont largement répondu à l’enquête.

Le taux de retour des enquêtes très significatif nous donne une photographie des territoires et nous permet de tirer de premiers enseignements :

  • Un dialogue social plus dégradé dans certains territoires,
  • Une forte attente en matières d’activités sociales et culturelles comme celles dont bénéficient les salariés des grandes entreprises.
  • Les relations quotidiennes au travail sont entre 70 et 90% qualifiés de normales voire sympathiques
  • Un peu plus de la moitié des salariés font confiance à un représentant d’un syndicat pour les représenter face à leur employeur

 Si vous souhaitez connaitre les spécificités de votre territoire consultez les fichiers joints.