EHPAD de la Boissière à Morlaix. Une soixantaine de personnes débraye

Publié le 30/09/2016 à 16H07
La CFDT Interco du Finistère a appelé l’ensemble du personnel de la ville et du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) à un débrayage d’une heure le mercredi 21 septembre. Le syndicat s’est opposé aux décisions unilatérales de la collectivité qui entendait, pour raisons financières, mettre fin à des contrats précaires, réorganiser le fonctionnement de l’EHPAD et revenir sur l’accord 35 heures. Une soixantaine de personne y a participé.

Lors du dernier Comité Technique, les délégués du personnel, en l'absence de négociation préalable et de dialogue social, ont refusé de valider les décisions du Maire. Elle entendait d'une part, réorganiser le fonctionnement de l'EHPAD de la Boissière et d'autre part modifier les accords locaux et revenir sur le protocole des 35 heures.

La collectivité a décidé, par soucis financiers, de mettre fin aux contrats de travail des personnels précaires soignants et d’hébergement. Elle souhaite revoir le temps de travail des agents en réduisant les repos compensateurs et en instituant des coupures journalières. Elle s’attaque également aux congés exceptionnels à savoir ceux liés aux évènements familiaux (mariage, décès…).

La CFDT demande depuis plus d’un an et demi une nouvelle organisation du travail et surtout une meilleure communication. Elle rappelle que le Comité technique n’est pas une chambre de validation des décisions de la collectivité, bien au contraire un lieu d’échange et de négociation.

La CFDT craint que la Mairie s’engage des restructurations sans négociations possibles sur l'ensemble des services municipaux et de ce fait détériore le service public. C’est pourquoi la CFDT Interco du Finistère a appelé l'ensemble des agents de la Ville et du CCAS de Morlaix à un débrayage le mercredi 21 septembre.

Une délégation a été reçue par Mme le Maire dans l’après-midi. Celle-ci dit souhaiter que le débat s’instaure à l’EHPAD entre la direction et les agents afin de trouver une organisation qui satisfasse l’ensemble des acteurs (les résidents, les agents et la direction).

La direction représentera le dossier au prochain Comité Technique prévu début octobre. La CFDT y apportera ses amendements et sera vigilante sur les décisions de la direction avec en toile de fond l’intérêt des agents et la qualité du service public.