AG de Lesneven : En prise avec les réalités

Publié le 18/12/2015 à 11H43
L’Assemblée Générale de l’Union Locale de Lesneven s’est tenue le 27 novembre en présence de nombreux adhérents, militants du secteur et de la mairie de Lesneven. C’était l’occasion de présenter l’équipe de l’UL et l’activité réalisée tout au long de l’année, avec notamment les permanences «droit du travail» qui ont lieu tous les vendredis. Un débat public a fait suite à cette présentation sur le thème : «les conditions de travail des salariés dans le milieu de l’aide à domicile ou en hébergement».

La table ronde a permis de donner la parole à des déléguées du secteur. Elles ont fait découvrir le contexte d’exercice de leurs métiers. Que ce soit dans le secteur public ou dans le privé, les constats sont les mêmes les conditions de travail sont difficiles et se dégradent.

Morceaux choisis :

AG UL lesneven Novembre 2015-PM« Les conditions d’interventions à domicile ne sont pas toujours favorables, du fait de maison et de matériel inadaptés. Les aides-soignants, aides à domicile ou auxiliaires de vie interviennent seuls, les renforts pour faire face à des situations difficiles ne sont pas autorisés sauf cas exceptionnel.»

« Le règlement des problèmes prend beaucoup de temps et il faut continuer à assurer le service des personnes aidées.»

« Les conditions de travail pèsent sur les salariés comme sur les personnes accueillies. Il y a un manque de moyens pour assurer les missions de soin, d’aide et d’accompagnement des patients résidants.»

« Le travail est difficile car les charges physiques et psychologiques sont de plus en plus lourdes.»

La CFDT a mené une action «dignité pour les aînés, respect des salariés» avec des manifestations dans différents lieux du département pour demander des moyens pour le secteur de la prise en charge des personnes âgées.

La CFDT déplore que le monde de la santé et surtout du grand âge ne soit pas une priorité gouvernementale. Ce qui apparaît de plus en plus clairement, c'est un positionnement qui fait la part belle à des restrictions budgétaires qui détériorent l'ambiance et les conditions de travail. Les salariés ne représentent pas qu'un cout dans les budgets, ils sont aussi une richesse.

Une intervenante a pour autant souligné : «malgré les difficultés rencontrées, les soignants, bien qu'ils soient fatigués et parfois découragés, restent motivés et solidaires face à cette maltraitance institutionnelle».