Construction et Bois du Finistère. Le dialogue social au cœur des échanges

Publié le 01/07/2016 à 16H46
Le syndicat Construction et Bois du Finistère s’est réuni en bureau élargi, en présence de Rui Portal, secrétaire général de la Fédération Nationale Construction et Bois (FNCB), pour échanger sur le thème : « évolution du dialogue social et déclinaison des Accords Nationaux Interprofessionnels » (ANI).

Dans son plan de travail, le syndicat Construction et Bois du Finistère a planifié des « bureaux élargis ». Ces temps organisés permettent de débattre de sujets d’actualité, de prendre le temps de la réflexion sur des thèmes particuliers. Ils sont ouverts aux délégués syndicaux ainsi qu’aux élus Délégués du Personnel et des Comités d’Entreprise.

Au mois de mai, une vingtaine de délégués représentant pas moins de 12 sections syndicales se sont retrouvés pour échanger sur « l’évolution du dialogue social et la déclinaison des ANI ». Le secrétaire général du syndicat note avec satisfaction la présence de 2 nouveaux élus de sections nouvellement créées.

Rui Portal a effectué une présentation de l’actualité sociale. Il a évoqué les lois Macron et Rebsamen, les militants ont exprimé les difficultés à appréhender ces nouveautés sur le terrain. Cela s’enchaîne très rapidement et les directions semblent plus armées pour intégrer ces modifications.

Sur la loi travail, Rui Portal a reconnu les difficultés à vulgariser le contenu de la loi, il y a un décalage entre la couverture médiatique et le contenu réel et il est difficile de faire la part des choses. Sur ce sujet il faut continuer à informer.

Le syndicat Construction et Bois a aussi sollicité une intervention de l’Union Départementale. Violaine Le Roux a ainsi présenté le Comité Organisationnel du Développement Départemental (CODD). L’axe développement est une des priorités du syndicat, il s’investit notamment dans la négociation des protocoles préélectoraux. La fédération se félicite de cette collaboration avec l’interprofessionnel et encourage ce type de fonctionnement.

Ce temps a aussi permis d’aborder les actions TPE et l’investissement du syndicat dans la campagne départementale.

L’ensemble des participants a convenu de l’intérêt de ces bureaux élargis et souhaité l’organisation de ces réunions deux fois par an.