Fusion Lampaulaise de Salaisons et des Salaisons de l'Arrée. Le CCE donne un accord sous condition

Publié le 30/09/2016

Les membres du Comité Central d’Entreprise (CCE) reconnaissent une certaine logique industrielle au rapprochement des 3 sites finistériens de la Lampaulaise de Salaisons et des Salaisons de l’Arrée. Ils émettent un avis favorable sous réserve d’avoir des garanties en termes d’emploi, de maintien et de progrès des acquis sociaux, de qualité de dialogue social et d’une stratégie de développement de l’entreprise.

Le groupe Financière Turenne Lafayette (FTL) a racheté les deux sites bretons de la société Jean Caby, rebaptisée Lampaulaise de Salaisons. Un plan de sauvegarde de l’emploi a été conduit par ce groupe sacrifiant 103 emplois. Le groupe FTL détient également depuis de nombreuses années les Salaisons de l’Arrée.

L’avis du CCE aborde plusieurs aspects.

Sur le plan industriel, l’opération de fusion semble cohérente du point de vue des activités et des productions complémentaires. La direction a apporté la garantie que les 3 sites seraient conservés. Le CCE souhaite cependant qu’un effort d’investissement soit réalisé dans la nouvelle société dès 2017.

D’un point de vue économique, le CCE demande d’avoir rapidement une stratégie claire pour la nouvelle entreprise (commercial, investissement, position au niveau du groupe, développement de produits, etc.).

Au niveau social et emploi, les élus notent et se félicitent que la fusion n’ait pas d’impact au niveau de l’emploi mais ils demandent que les fragilités industrielles et commerciales soient compensées rapidement. Ils seront également vigilants sur la qualité de l’emploi. Le recours à l’intérim reste encore trop important. Les accords de la Lampaulaise de Salaisons serviront de base aux futures négociations, l’objectif étant que les salariés ne soient pas perdants.