CONTRE LA BANALISATION DU TRAVAIL DES SALARIÉS LES DIMANCHES ET FERIES

Publié le 02/12/2014 à 11H29
Les salariés de deux enseignes se sont mobilisés le 1er novembre, l’Intermarché de Douarnenez tout d’abord et Carrefour à Brest. Ces deux actions ont été soutenues respectivement par l’Union locale de Douarnenez et l’Union de Pays de Brest. Il s’agissait de protester une nouvelle fois contre l’ouverture anarchique des magasins les dimanches et les fériés et de revendiquer un accord cadre.

Quelques salariés de l’Intermarché, accompagnés de membres de l’Union Locale de Douarnenez ont souhaité interpeller les consommateurs sur l’ouverture du magasin lors de la Toussaint. Ils ont appelés les clients à ne pas être complices de cette banalisation des ouvertures les fériés et les dimanches. Message reçu par certains clients qui ont fait demi-tour.

A l’Intermarché de Douarnenez, les jours fériés ouverts sont affichés sans discussion possible et les horaires imposés !! La CFDT a mis en exergue les conséquences du travail les jours fériés vécues comme des obstacles à la vie associative et à la vie familiale.

A Brest, une cinquantaine de militants ont filtré les accès du magasin Carrefour. L’Union de Pays de Brest est venue soutenir l’action engagée par la section. La CFDT a décidé de cibler cette enseigne car le directeur a refusé la proposition d’accord prévoyant l’ouverture des magasins sur 2 fériés identifiés dans l’année et le dimanche avant Noël.

Les militants présents ont apprécié cette mobilisation réalisée dans un cadre interprofessionnel

 

Sur chacun des sites un tract appelant les clients à devenir des « consom’acteurs » a été distribué.