Journée internationale contre les violences faites aux femmes

Publié le 29/11/2013 à 15H31
A Brest aussi et avec la CFDT ! Le 25 novembre l’évènement brestois s’est tenu dans les locaux de l’espace L’Cause, maison pour toutes, espace dédié entre autre aux femmes victimes de violence.

Des infos législatives ont été transmises, telles la nouvelle loi sur le harcèlement sexuel ainsi que l’obligation de l’employeur en matière d’affichage, ou encore l’accord interprofessionnel sur la qualité de vie au travail et l’égalité professionnelle. Sans oublier que la Bretagne fait partie des 9 territoires de l’excellence égalité pro retenus par le ministère des droits des femmes pour conduire un programme expérimental en 2013-2014. 

Le 11 avril dernier lors du comité de pilotage, la Direccte (Direction du Travail) a chargé l’Aract (Agence Régionale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) d’accompagner gratuitement des entreprises de mois de300 salariés pour leur permettre de :
- mettre en place un accord ou un plan,
- acquérir le savoir- faire, les outils et les méthodes nécessaire à la mise en place d’actions concrètes en faveur de l’égalité,
- impulser une démarche nouvelle en favorisant le dialogue social,
- échanger sur leurs pratiques.

Pour cela l’Aract met en place sur chaque département un groupe de travail composé d’employeurs et de représentants des salariés. Contact Aract : 02 23 44 01 44.

Information également sur la journée internationale des hommes qui s’est déroulée le 19 novembre. A cette occasion, le directeur de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes en Belgique a rappelé que les stéréotypes sexistes touchent aussi les hommes et que de plus en plus d'hommes marquent le désir de s'investir davantage dans la sphère familiale. "Or, des hommes désireux de prendre leur congé de paternité ou parental sont confrontés à des discriminations allant des brimades des collègues, à la menace de licenciement, en passant par le refus de promotion ou l'accumulation de travail". Les hommes sont aussi victimes de violence, parfois de la part de certaines femmes. "Même si les victimes masculines de violence sont moins nombreuses, seuls 9,8% osent déposer plainte, en raison du poids des stéréotypes dans notre société qui condamnent les hommes à être forts, dominants, et à souffrir en silence".

Concernant les violences, les chiffres sont édifiants :
400000 femmes victimes de violences conjugales déclarées en 2 ans,
154000 femmes (18-75 ans) ont déclaré avoir été victimes de viol entre 2010 et 2011.
Aussi le gouvernement a mis en place un plan triennal de lutte contre les violences faites aux femmes, 66 millions d’euros pour les 3 prochaines années (doublement du budget) et 1650 nouvelles solutions d’hébergement d’urgences d’ici 2017.

La journée s’est terminée par la visite des locaux où étaient exposées les œuvres de 5 artistes sur cette thématique. L’expo est visible jusqu'au 15 décembre (Espace L’Cause 4 rue Ernest Renan, à Brest).