Agroalimentaire 35

Publié le 29/01/2015 à 14H54
L'abattoir AIM mis en redressement judiciaire

AIM (abattoir industriel de la Manche), l’'entreprise compte près de 600 emplois, pour la plupart sur des sites de la Manche dont un abattoir à Antrain, en Ille-et-Vilaine, qui emploie environ 179 salariés. L’abattoir d’Antrain est spécialisé dans l’abattage de bovins, et celui de Sainte Cécile dans le porc. Les principaux actionnaires sont CAP 50 un groupement d’éleveurs de porcs et TERDICI entreprise de nutrition animale. 

Le 23 décembre 2014 la direction annonce aux élus du personnel la mise en cessation de paiement de l’entreprise et une prise en charge des salaires pour les salariés à hauteur de 800€ net.

Suite à l’annonce, le 24 et 26 décembre 2014 le comité central d’entreprise a rencontré le conseil général d’Ille et Vilaine pour obtenir une somme de 500 € pour chaque salarié gagnant une somme inférieure à 2200 € mensuel, dans l’attente de la prise en charge des salaires par les AGS. En parallèle, Le 24 décembre 2014 le préfet rencontre une délégation CFDT, où lui sont exposés les problématiques et l’intérêt de lever les freins pour faciliter l’éventuelle reprise de l’entreprise. 

Lors de l’audience du tribunal de commerce de Coutances du 6 janvier 2015, les salariés sont présents avec un mot d’ordre, nous voulons garder nos emplois. La société est mise en redressement judiciaire pour une durée de six mois.