L'UNION DE PAYS CFDT DE FOUGERES CHANGE DE TETE

Publié le 22/01/2016 à 16H11
Le 4 décembre, le secrétaire général de l’Union du pays de Fougères David Morel a passé le témoin à Christophe Evrard, à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire. Une succession placée sous le signe de la continuité.

Christophe, peux-tu rapidement retracer ton parcours militant ?

Je suis arrivé à la CFDT comme simple adhérent en 2000 après avoir été mon propre patron pendant une dizaine d’années, comme quoi ! Puis j’ai été élu au comité d’entreprise de ma boîte, ORCA accessoires, en 2004. Deux ans plus tard, j’ai été désigné délégué syndical par le syndicat Hacuitex dont j’ai été membre du bureau régional avant sa dissolution en 2007. J’ai créé avec mon syndicat une section CFDT dans mon entreprise et depuis 2006 nous sommes toujours majoritaires au sein des instances représentatives du personnel.

Pourquoi t’étais-tu investi dans l’interpro localement ?

J’ai commencé à fréquenter les locaux de l’union locale CFDT de Fougères à partir de 2004 en participant à l’accueil de salariés en difficulté dans leurs entreprises. La secrétaire Générale de l’Union de pays en place à cette période, Nelly Evrard, m’a bien aidé dans le développement de mes connaissances en droit du travail et m’a fait connaître l’interpro. Ça m’a tout de suite intéressé. J’aimais la richesse des échanges et des débats entre militants de divers Syndicats. Je me souviens notamment des manifestations contre le CPE. On était 2000 dans les rues de Fougères. C’était énorme ! En 2007, avec le nouveau Secrétaire de l’union de pays, David Morel, je suis devenu membre de la commission exécutive en tant que Secrétaire adjoint. Depuis cette date et à la demande de David, je suis également conseiller du salarié. Par ses connaissances et son expérience, il m’a aidé à enrichir mes connaissances dans le domaine juridique. La complexité de certaines situations de salariés en difficulté ou en détresse m’apporte l’impression d’être utile, au nom de la CFDT, auprès de ces salariés.

Quelles sont les priorités de ce nouveau mandat ?

Elles sont portées collectivement et ont été votées en Assemblée générale le 4 décembre dernier. Notre premier point d’attention ce sera l’accueil. Auparavant dans le hall de nos locaux, il y avait deux bancs avec une inscription au-dessus : « Les adhérents CFDT sont prioritaires ». Cette phrase, elle marque le dynamisme des permanences de l’époque. Retrouver cette activité, c’est un beau challenge. Après, on doit aussi renforcer les liens avec les sections du pays de Fougères et avec les syndicats, développer la proximité, agir sur les zones d’emploi, lutter contre toutes les discriminations… Ce n’est pas le boulot qui manque !

 

Unknown