L'Union de pays de Rennes et Brocéliande met fin à quatre ans de sommeil

Publié le 27/05/2014 à 15H40
L'assemblée générale du 21 mai dernier a relancé les activités de l'Union de Pays CFDT de Rennes et Brocéliande, avec un nouveau bureau.

Après un long sommeil, la belle endormie s’est enfin réveillée. Un réveil tout en douceur, sans trompette ni tambour. Le mercredi  21 mai, l’ensemble des syndicats présents dans la salle de l’Europe du 10 boulevard du Portugal, soit une trentaine de militants, ont acté unanimement la relance de l’Union de Pays de Rennes et de Brocéliande (UPRB).  Elle intervient quatre ans après la dernière assemblée générale qui marquait l‘absence de militants volontaires pour prendre en main cette instance CFDT de proximité. «Il a fallu travailler longuement à cette reconstruction, réinterroger ses objectifs, recréer un collectif », a rappelé Patrice Forgeau, secrétaire général de l’union départementale.  Aujourd’hui, ils sont douze, titulaires et suppléants,  à relever le gant (lire ci-dessous) sur la base de quatre priorités approuvées par l’AG :

  • Resserrer les liens avec les équipes CFDT dans les entreprises et les administrations en relation avec les syndicats professionnels du territoire.
  • Renouer le contact avec les élus politiques et les partenaires publics ou sociaux de Rennes Métropole et de la Ville de Rennes.
  • Alimenter les réflexions des mandatés au Conseil de développement économique et social du pays et de l’agglomération de Rennes (Codespar) avec les réalités du terrain et construire la représentation CFDT au conseil de développement de Brocéliande.
  • Relancer une dynamique syndicale de territoire, notamment sur le Pays de Brocéliande.

 

 

Le nouveau bureau de l'UPRB
Dominique Primault : Secrétaire général - Olivier Adane  : secrétaire général adjoint - Patrice Le Nezet : trésorier - Clotilde Le Cadre - Didier Bouget -Frédéric Goulay - Christèle Roullier - Philippe Chesnel - Hervé Gestin - Marion Gilbert - Liliane Heuveline - Michel Bouvier - membres



Le nouveau bureau de l'UPRB