Le congrès de Saint-Malo donne un nouveau cap à la CFDT 35

Publié le 30/03/2016 à 12H30
L’union départementale CFDT 35 a réuni son congrès à Saint-Malo le mardi 22 mars. Pendant toute une journée, 150 militants ont revisité toute l’activité syndicale déployée au cours des quatre dernières années et ont débattu des priorités à venir.

Première organisation syndicale du département tant au niveau du nombre d’adhérents que des résultats aux élections professionnelles, la CFDT d’Ille-et-Vilaine a profité de ce temps important dans la vie de son organisation pour dresser le bilan de son activité passée et définir sa feuille de route pour les quatre années à venir. Feuille de route qui fera toujours de la lutte contre les inégalités et pour la justice sociale le fil rouge de son action.

Sur un territoire qui compte désormais 8 % de chômeurs, marqué comme les autres par la montée du populisme, la CFDT d’Ille-et-Vilaine souhaite renforcer ses initiatives en faveur des salariés les plus précaires et du dialogue social dans les entreprises, s’ouvrir à la société civile pour favoriser le vivre ensemble, participer à la construction d’un nouveau mode de développement porteur de progrès social et écologiquement responsable.
Les 150 militants présents au congrès, élus dans leur entreprise ou administration, responsables de syndicats professionnels, mandatés par la CFDT dans des instances paritaires (Caf, CPAM, Urssaf…) ont débattu de ces orientations et désigné la nouvelle équipe de responsables départementaux.

Une équipe emmenée par Patrice Forgeau, élu secrétaire général, Isa Jeusse et David Morel, secrétaires adjoints. Selon les propos de Patrice Forgeau, « les responsables élus à ses côtés animeront l’union départementale CFDT pour les 4 prochaines années avec comme ambition de développer (selon les orientations du congrès votées à 90 %) la CFDT d’Ille-et-Vilaine tournée vers l’action dans un monde et une région en mutation pour tous les salariés et les 17000 adhérents de la CFDT. »