Métallurgie 35

Publié le 29/01/2015 à 14H56
Faurecia Crévin et Bains sur Oust décroche le marché de la nouvelle 5008, le site de Redon voué à la fermeture

C'est avec soulagement que les salariés et les représentants CFDT de Faurecia BAINS SUR OUT  ont accueilli l'attribution d'un nouveau marché PSA. Le site de plasturgie  comptant 360 salariés fabriquera les planches de bord , les textiles acoustiques ainsi que les panneaux de portes de la remplaçante de la 5008 qui devrait être produite à 70 000 exemplaire à partir de 2017.

Le site était en concurrence avec l'américain Vistéon dans le nord de la France. Pour l'attribution de ce marché l'équipe CFDT majoritaire sur le site a su négocier  un accord compétitivité en comité central d'entreprise et en local.  Celui –ci demande beaucoup d'efforts aux salariés pour éviter un nouveau plan de départs volontaires voir un plan de licenciement. Ce marchévital pour l'entreprise pérennise l'emploi  et rassurent aussi les différents acteurs locaux.

Cette première étape franchie il n'en demeure pas moins que le bassin de redonnais continue d'être  impacter par la poursuite de la crise automobile liée au donneur PSA. La baisse des volumes à des  conséquences sur l'emploi local notamment sur les salariés de faurecia REDON menacé de fermeture à très court terme. Aujourd'hui  une trentain e de salariés assurent les commandes client avec un chômage très important, entrainant une forte baisse du pouvoir d'achat pour les  salariés, sans oublier l'incertitude qui pèse  quant à leur avenir. Le sureffectif  du site de Crevin est également inquiétant d'autant plus que la baisse des volumes risque de se poursuivre en attendant le démarrage du nouveau véhicule  pour 2017.

Dans ce contexte, l'union locale CFDT à rencontrer les représentants des différentes collectivités pour leur faire part de nos craintes mais aussi pour les interpeller sur la nécessité de penser à la diversification de l'emploi industrielle sur le pays de REDON. La proximité du bassin Nazairien  avec Airbus et les chantiers STX représente une opportunité pour développer  de l'activité locale.

Nous sollicitons une table ronde à la sous préfecture autour des différents acteurs  LOCAUX pour mener une réflexion sur l'avenir de la filière automobile et  étudier les pistes de  diversification possible sur le pays de Redon  tout en insistant sur l'aspect formation professionnelle.

Yves DIVET