Syndicat Santé Sociaux. Le 7 mars, une mobilisation réussie

Publié le 16/03/2017 à 12H11
Plus de 500 salariés et agents des services de santé, sociaux et médico-sociaux se sont mobilisés le 7 mars à l’appel du syndicat Santé Sociaux du Finistère. L’opération « escargot » entre Briec et Quimper, puis le défilé à Quimper auront conduit les manifestants devant la préfecture. Une délégation a été reçue par le préfet et une motion lui a été remise.  

Cette journée du 7 mars s’est inscrite dans le mouvement national lancé par la fédération Santé Sociaux, elle se situe dans la suite logique des actions précédentes organisées sous le slogan « je suis une richesse ». Déjà le 10 janvier, les salariés de la Branche Associatif Sanitaire Sociale et Médico-sociale (BASSMS) ont revendiqué une hausse des salaires ainsi qu’une remise à plat de tous les coefficients et du système de rémunération.

Les axes revendicatifs sont clairs : les salaires et les conditions de travail. Les salariés de la BASSMS sont restés 6 ans sans augmentation de salaire, dans les hôpitaux les plans de retour à l’équilibre conduisent à des conditions de travail fortement dégradées.

Pour la CFDT, il est grand temps que des moyens soient affectés sur l’ensemble des métiers. Des moyens humains et financiers. Des moyens pérennes qui garantissent aux agents et salariés des conditions de travail de qualité et de sécurité nécessaires et à chaque citoyen l’assurance d’un service de qualité, sécurisé. C’est le message que la délégation a clairement adressé au préfet et au directeur de la délégation territoriale de l’Agence Régionale de la Santé.

Le syndicat Santé Sociaux se satisfait de la mobilisation, 500 manifestants ont fait le déplacement à Quimper. À cela s’ajoutent d’autres actions locales : Centre Départemental de l’Enfance, Papillons Blancs, Centre Hospitalier Régional Universitaire…

Le syndicat continue à se mobiliser avec une enquête sur les effectifs dans le secteur sanitaire (hôpitaux, cliniques), des actions sur la Qualité de Vie au Travail (QVT). Il espère être entendu des pouvoirs publics. L’objectif est de permettre aux personnels de mieux être et de mieux vivre au travail.

Une journée régionale est organisée le 30 mars avec les fédérations Santé Sociaux, Interco, SGEN et l’URI Bretagne avec ses syndicats bretons. Les militants peuvent déjà s’inscrire auprès de leur syndicat. 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS