Climat : la CFDT s'engage

Publié le 30/11/2015 à 11H38
C'est parti, la COP 21 commence. A sa place et en toute responsabilité, la CFDT ne se contente pas d'attendre les résultats. Elle a choisi de s'engager pour contribuer à construire les bonnes nouvelles dont la planète a besoin !  
Pour la CFDT, la COP 21 doit réussir à relever les défis climatiques
La dernière session des négociations dites « techniques », qui se sont déroulées du  19 au 23 octobre à Bonn, a été l’occasion de l’expression de grandes divergences  stratégiques entre pays développés et pays en voie de développement. Même si les  contributions déposées au secrétariat de la Convention Cadre des Nations Unies  marquent une étape importante, puisque 150 pays ont décidé de faire des efforts de  réduction de gaz à effet de serre, indépendamment de leur responsabilité historique,  la trajectoire placerait l’élévation de la température moyenne à un niveau  insupportable.
Aujourd’hui, le texte sur lequel portent les négociations reprend désormais mieux nos  préoccupations.
Néanmoins, des inquiétudes demeurent quant à la possibilité d’aller  vers un texte plus ambitieux. En effet, le texte qui sera en discussion lors de la COP  21 comprend encore 250 options et 1250 « crochets » à débattre. A cela s’ajoute la  question du financement de l’action climatique au travers du Fonds vert pour le climat  à horizon 2020, sans lequel la confiance des pays en développement vis-à-vis des  pays développés ne peut exister.
 
Les actions CFDT dans le cadre de la COP 21
 
Le déroulement de la COP 21 et l’implication CFDT
La CFDT a souhaité prendre toute sa place dans les différents événements  organisés.
  • La CFDT était présente avec de jeunes militants CFDT pour la COY 11 (conférence des Jeunes), qui s'est tenue du 26 au 28 novembre au Parc des expositions de Villepinte. Près d’une quarantaine de militants CFDT, de la confédération, des Unions régionales interprofessionnelles et des Fédérations, composaitnt la délégation et ont participé aux initiatives de la société civile dans l'espace "génération climat" d’une part, et de la « coalition climat 21» d’autre part.
  • C’est dans cet espace que la CSI présentera une exposition sur « climat et monde du travail », et tiendra son forum syndical les 3 et 4 décembre, avec la tenue d’un ensemble d’événements à l’initiative de différentes organisations.
  • Au sein de l’espace « génération climat », au stand de la CSI, tous les jours durant la négociation à 11 heures en Anglais et à 11h30 en Français un point d’étape sera fait sur l’avancée des négociations par les membres des délégations ayant assisté aux réunions de l’espace de négociation.
La CFDT soutient l’action de la Confédération Syndicale Internationale (CSI)
La délégation internationale des 400 syndicalistes attendus sera conduite par la CSI.  La CFDT soutient les trois priorités principales annoncées lors du « sommet syndical  sur le climat », tenu en septembre à Paris :
  • un mécanisme solide de réexamen périodique des programmes des pays fondés sur l’équité ;
  • davantage d’ambition en matière de financement du climat ;
  • un engagement à assurer une « transition juste » pour les travailleurs affectés par le changement, en particulier dans les secteurs subissant des transformations majeures liées aux politiques sur le climat.
Des organisations de la CFDT mobilisées
Parce que la CFDT est mobilisée depuis longtemps sur ce dossier, elle s’est  impliquée dans la préparation et le déroulement de la COP 21. Mais au-delà, les  organisations CFDT ont entrepris de nombreuses actions :
  • CFDT Cadres sera sur le Web pendant la durée de la COP, avec des vidéos, un article par jour… A retrouver sur le site CFDT cadres et dans les réseaux sociaux ;
  • La FGTE, le SGEN et la FGA organisent le 7 décembre une rencontre à l’immeuble des fédérations pour les militants CFDT autour d’ateliers-débats portant sur les thématiques suivantes :
o Le changement climatique : comprendre et réagir
o La transition énergétique et les nouveaux métiers
o L’éducation à l’environnement et au développement durable
o La qualité de l’air et conséquences sur la santé
o Les énergies du futur
o Les plans de déplacements d’entreprise (PDE) et les Plans de  Déplacements d’Etablissements scolaires (PDES).
  • L’URI Picardie propose des rencontres locales pour lancer la mobilisation et/ou élargir les mobilisations existantes afin d'organiser une approche interprofessionnelle sur les enjeux environnementaux
  • L’URI Bretagne a participé activement à l’initiative « la pluie et le beau temps », fin septembre à Rennes. Elle travaille également, avec ses militants sur les énergies marines renouvelables ;
  • De nombreux syndicats professionnels ou Unions territoriales de retraités ont organisés des rencontres sur les enjeux de la lutte contre les changements climatiques ;
  • Enfin, le cabinet Syndex présentera au Bourget son étude sur les impacts sur l’emploi en Île de France de la transition 
    vers une économie sobre en carbone 
    (ECECLI).
La CFDT active pour la mobilisation citoyenne
Depuis sa création début 2014, la CFDT s’est engagée dans la Coalition Climat 21.  La CFDT participera aux temps forts prévus, sous réserve du maintien des  autorisations légales suite aux attentats du 13 novembre :
  • le « Sommet citoyen pour le climat » des 5 et 6 décembre à Montreuil, où l’URI Île de France tiendra un stand et où la CSI organisera 2 conférences sur la construction de la Transition Juste avec la société civile ;
  • la « Zone d’Action Climat » au 104, où la Coalition ira à la rencontre des citoyens ;
La marche mondiale pour le climat du 29 novembre a été interdite.
 
Certaines associations et organisations AntiCOP21 ont appelé à braver l’interdit de manifestation. Il s’agit de structures qui souhaitent
l’échec des négociations et qui n’ont aucun lien avec la Coalition Climat 21.
La CFDT appelle donc tous les militants, adhérents et sympathisants à ne participer à aucune des actions interdites.
 
La CFDT appelle les adhérents et militants à se mobiliser à travers les initiatives  suivantes :
  • « Notre planète c’est nos emplois ! » La CFDT propose une image symbole de la mobilisation du monde du travail pour une transition juste. Chaque citoyen pourra la faire circuler via les réseaux sociaux ainsi que l’afficher en témoignage de son soutien, tout au long de la COP. Pour en savoir plus, rendez-vous dès vendredi 27 novembre au soir sur le site cfdt.fr et les réseaux sociaux.
  • March4me.org : à l’initiative de FNE, FNH, WWF et Greenpeace, un outil inédit a été mis en ligne pour permettre à tous ceux qui ne pouvaient pas marcher ce jour là, de Beyrouth à Bamako en passant par Paris, de se faire représenter par tous ceux qui ont marché en Amérique, en Afrique, en Asie, en Europe. Ces derniers ont représenté les marcheurs « empêchés » en arborant leurs photos et prénoms dans les défilés. Pour en savoir plus: www.march4me.org
  • Nos chaussures marcheront pour nous : à l’initiative d’Avaaz, la place de la République a été recouverte de chaussures symbolisant les pas des personnes qui devaient participer à la marche pour le climat à Paris. 
  • Action #EyesonParis #ClimateChange : à partir du 29 novembre, Oxfam proposera aux citoyens de poster sur les réseaux sociaux des photos de leurs yeux accompagnés de messages pour défendre la justice climatique. L’objectif ? Montrer aux décideurs que les citoyens ne les quitteront pas des yeux et seront attentifs à leurs engagements pour le climat. Les photos circuleront sur Twitter, Facebook ou Instagram avec les hashtags #EyesOnParis #ClimateChange Pour en savoir plus : http://bit.ly/1QGC9Bh
  • Un symbole commun pour le climat ! En terrasses de café, dans les boulangeries, les coins de rue, les balcons et les fenêtres, et même sur les vêtements, un symbole commun sera proposé par les artistes qui soutiennent la Coalition climat 21 pour exprimer son engagement pour le climat. Il sera mis en ligne dans les jours qui viennent.