ADAPEI : LA CFDT AUX AVANT-POSTES DU «CONTRAT DE GENERATION»

Publié le 24/03/2014 à 15H48
A l’ADAPEI, comme dans toutes les entreprises du département, le dernier semestre 2013 s’annonçait comme durée limite de conclusion des accords « Contrat de génération » avant que ne tombent les pénalités financières. La section CFDT de l’ADAPEI prenait donc l’initiative de répondre à l’invitation de la CFDT des Côtes d’Armor qui organisait dans le cadre des «Ateliers de la négo» une réunion d’information permettant aux équipes syndicales de se doter des éléments d’informations indispensables à la consolidation des accords en cours.

201402-ADAPEI22Pour Fabienne et Thierry qui ont mené la négociation à l’ADAPEI des Côtes d’Armor la motivation première de leur participation était de pouvoir mettre du lien entre les différentes sources d’information qu’ils avaient pu recueillir.

Une dynamique collective pour améliorer les contenus des accords.

 Les conseils de René Perroquin, responsable des questions emploi à l'Union Départementale et les échanges avec les autres participants leur ont apporté les arguments leur permettant de contester certaines propositions de leur employeur. Ce fut aussi pour eux l'occasion de relever plusieurs points d’amélioration qu’ils mettront en œuvre l’après midi même, au cours de leur dernier rendez-vous de négociation. Leur objectif d'améliorer  leur accord local était donc totalement satisfait.

Agir concrètement pour l’emploi des jeunes

Dés le début de la négociation, l’’objectif premier des négociateurs CFDT a été de donner corps aux ambitions des partenaires sociaux d’instaurer par cet accord une dynamique d’action reposant sur l’embauche des jeunes et le maintien des séniors dans les entreprises.

Ils ont donc souhaité améliorer le texte de la direction notamment sur la question de la transmission des compétences. Ils ont ainsi obtenu d’inclure quelques propositions visant à valoriser la fonction de tutorat que ce soit par des aménagements horaires ou des gratifications particulières.

Sur les dix recommandations travaillées en atelier, neuf ont fait l’objet d’un traitement au sein de l’accord. Il s’est agit notamment de rejeter la proposition de la direction organisant la possibilité d’un cumul emploi retraite. Une proposition en totale incohérence avec les intentions du Contrat de génération mais que seuls les mandatés CFDT ont su mettre en lumière.

La signature de cet accord intervenue en décembre 2013, suite à quatre mois de négociation, va permettre une réelle valorisation de la fonction de tutorat. En formalisant le temps et la rémunération dévolue à cette fonction il (cf contenu de l’accord) donne aux futurs tuteurs les moyens d’un accompagnement de qualité auprès de leurs jeunes collègues.

Après la négociation : gagner le pari de l’emploi

La direction régionale de l’emploi a depuis enregistré sur le département des Côtes d’Armor 164 accords négociés localement au bénéfice des personnels des entreprises de moins de trois cent salariés et 21 autres négociés ans des entreprises de plus de trois cent.

A l’instar de la section de l’ADAPEI, la CFDT invite donc ses équipes à faire connaître leurs résultats dans leur entreprise et au sein du réseau. Une bonne façon de contribuer aux actions des collectifs de négociateurs CFDT qui auront demain à poursuivre le suivi des accords par une vigilance accrue concernant les embauches effectives de jeunes et de seniors au sein de leurs entreprises.

Vous êtes confronté à une négociation contrat de génération, vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à joindre la CFDT au 02 96 94 00 99 ou cotesdarmor@bretagne.cfdt.fr

Les adhérents peuvent retrouver toute la législation et les outils CFDT sur le kit SPP : spp.cfdt.fr