BIBUS, négociations annuelles. La CFDT signe l’accord de fin de conflit

Publié le 17/06/2016 à 15H10
Après plusieurs réunions de négociation et plusieurs débrayages, la CFDT de Bibus vient de signer un accord de fin de conflit, elle obtient 90% des revendications validées en Assemblée Générale par les adhérents, les salariés.

La négociation s’était pourtant mal engagée avec une première proposition de la direction en avril à + 0,15% et une prime de 80€, puis en mai à + 0,43% et 80€ net, pour finir par une Décision Unilatérale de l'Employeur (DUE) à 0,3% sans qu'à aucun moment les conditions de travail n'aient été prises en compte.

Le durcissement de la direction, avec notamment une pression exercée sur les nouveaux embauchés, n'avait d'autre but que d’essayer de « casser » le collectif CFDT Bibus.

La CFDT et les salariés ont pesé sur l’entreprise Keolis pour gagner sur les revendications légitimes et raisonnables. Cette victoire ne doit pas masquer les méthodes de Keolis. Nul doute que la force du collectif CFDT sera encore sollicitée dans les années à venir pour peser sur le volet social dans l'écriture du prochain contrat avec la collectivité.

La CFDT a obtenu 90% du cahier de revendications validé lors de l'Assemblée Générale de décembre 2015, confirmé ensuite par le mandat donné lors de l'AG du 13 mai 2016. Les principaux résultats de la négociation sont les suivants :
• + 0,5% sur le point 100 au 1er janvier qui le porte à 8,95€ ;
• prime de 100€ ;
• augmentation de 3 points sur les bas salaires (concerne les temps partiels imposés) ;
• suppression de 67% des tours à coupe "bus" finissant après 19h; cela diminue l’amplitude horaire journalière ;
• la réorganisation de l’atelier bus et des services administratifs sera soumise à l'accord des élus du personnel ;
• etc.

Sur un salaire moyen, cela représente un gain annuel de 230€. La valeur de l'accord signé aujourd'hui représente 0,8% de la masse salariale, pour rappel l'inflation 2015 est de 0,2%.Une fois de plus la force du collectif CFDT Bibus a permis de se faire entendre et de signer un accord.