CONFLIT BIBUS. La CFDT à la rencontre des usagers

Publié le 16/03/2017 à 12H16
Vendredi 10 mars, des militants de la CFDT Bibus, aidés par d’autres militants de l’interpro et de syndicats CFDT, sont allés à la rencontre des usagers des transports urbains pour diffuser un tract et expliquer les raisons du conflit. Incompréhension pour quelques personnes, un soutien clairement exprimé par d’autres, le dialogue a permis de mettre l’accent sur les responsabilités de la direction dans ce conflit. 

Une dizaine de militants CFDT, positionnés dans le secteur de la place de la Liberté, sont allés à la rencontre de la population pour expliquer les raisons du conflit et remercier les Brestois.e.s de leur compréhension et de leur patience dans la situation actuelle. En effet, ce conflit est amorcé depuis le mois de décembre et se traduit par des arrêts de travail de 59 minutes par jour.

Pour la CFDT Bibus, la direction a les clés pour mettre un terme à ce conflit. La section CFDT a revu ses revendications à la baisse pour entrer dans le cadre proposé par la direction. Il reste à se mettre d’accord sur la répartition de l’enveloppe. La direction refuse la proposition CFDT, qui est pourtant de nature à mettre fin au conflit.

A l’appel de la section, une centaine de salariés de Bibus se sont rassemblés place de la Liberté, ils ont reçu le soutien de militants de l’interpro, d’autres syndicats CFDT et du syndicat des Retraités CFDT. Dans la prise de parole, Luc Daniel, délégué syndical, a dénoncé l’attitude de la direction qui n’a eu de cesse de « détricoter » les différents services et cela conduit à :
• des difficultés dans la maintenance des bus,
• des conditions de travail de plus en plus difficiles,
• des pressions de plus en plus fortes par une surveillance accrue des salariés à la conduite,
• des erreurs sur les bulletins de salaire de certains salariés.

Par ailleurs, la CFDT Bibus a renouvelé sa demande d’entrevue avec les élus de Brest-Métropole.

Une rencontre avec la direction se tient le vendredi 10 mars. En l’absence d’accord, le nouveau préavis de grève prend effet dès le lundi 13 mars.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS